COMITÉ DU VIEUX-MARSEILLE

Nos Coups de Cœur – Nos Coups de Gueule

Nos Coups de Coeur

Les anniversaires à commémorer mars et avril 2021

2 mars 1771 : Dans une bastide proche de la Loubière (futur quartier Baille), André Briquet assassine le négociant François Morra pour le voler. Vite arrêté, il sera roué vif le 20 mars. Le chemin menant à la bastide portera le nom de chemin de Briquet jusqu’en 1833 où une pétition des riverains le fera rebaptiser rue de Lodi.

23 mars 1871 : Une commission de 12 membres présidée par Gaston Crémieux proclame l’autonomie de la « Commune de Marseille ». Plus précoce qu’à Paris, son écrasement militaire interviendra dès le 4 avril, faisant près de 200 victimes.

20 mars 1921 : Près du rond-point du Prado, inauguration de l’hôpital Saint-Joseph, douzième œuvre de l’abbé Jean-Baptiste Fouque (1851-1926, béatifié en 2018), pouvant accueillir 80 malades et parfaitement équipé

1er avril 1921 : Dernier passage de l’écrivain Joseph Conrad (1857-1924), retour de Corse, descendu avec sa femme à l’Hôtel Louvre et Paix : il en profite pour lui montrer les lieux fréquentés dans sa jeunesse, qu’il vient de décrire dans son roman La Flèche d’or.

20 avril 1921 : A l’initiative du nageur Fernand David, création, aux Catalans, du Cercle des Nageurs de Marseille (CNM), association de 14 membres présidée par Eugène Tisson. Il deviendra tout à la fois une pépinière de champions et un club de loisirs aquatiques.

23 avril 1971 : décès du docteur Joseph Poucel, né à Marseille en 1878, précurseur en chirurgie infantile, grand amateur des Calanques, naturaliste et … naturiste !

24 avril 1971 : décès du lieutenant-colonel Marius (dit Marc) Ambrogi, né à Marseille en 1896, héros de l’aviation française de la Grande Guerre : 14 victoires aériennes homologuées.

Nos Coups de Gueule

La Porte d’Aix

la Porte d’Aix est, depuis quelques mois, le théâtre d’évènements inquiétants. Il s’y développe, en dépit des alertes et des manifestations des opposants, un projet immobilier de grande envergure qui va aboutir à la bétonisation de l’espace et à la disparition des arbres. Jacques Villeneuve, géologue, souligne la circonstance aggravante du détournement des eaux de ruissellement… et les archéologues se mobilisent maintenant contre le véritable « scandale archéologique » que constitue l’abandon inopiné du principe de « fouilles préventives » ; ils soulignent que ce site est pourtant tout proche de celui où ont été mis à jour des vestiges d’habitations vieux de 6000 ans (village néolithique) et d’autres de la période antique. Ces spécialistes interpellent les élus : « … pour qu’à l’avenir la Ville ait une politique cohérente de préservation du patrimoine et intègre l’archéologie dans ses projets car, pour l’heure, Marseille reste une ville antique sans antiquités ». Les nécessaires aménagements de « mise hors d’eau » n’ayant toujours pas été effectués, plusieurs associations, dont notre Comité, ont pris l’initiative d’adresser un courrier au Ministre de la culture.

La Villa Valmer

Le projet fortement contesté de privatisation de la Villa Valmer est à nouveau d’actualité, la nouvelle Municipalité assurant que le parc restera entièrement ouvert au public ; quant à la maison, une négociation est en cours avec les promoteurs du projet d’y installer un hôtel de prestige.

Les 635 m2 classés de la carrière antique de la Corderie sont toujours sous un géotextile

Les nécessaires aménagements de « mise hors d’eau » n’ayant toujours pas été effectués, plusieurs associations, dont notre Comité, ont pris l’initiative d’adresser un courrier au Ministre de la culture.

COMITÉ DU VIEUX MARSEILLE

Découvrez aussi…